previous arrow
next arrow
Slider

Approche expérientielle de la photographie

Objet :
Une approche expérientielle  vise à développer en chacun un nouveau regard sur la photographie. Il s’agit de se laisser interpeller par des photographies afin de prendre davantage conscience de ses propres expériences, de ce qui est éveillé en chacun en regardant une photographie, et de faire des liens entre les différents éléments de sa propre histoire. 

La photographie, un média trop souvent  sous-estimé

Omniprésente dans le monde contemporain, la photographie suscite toujours autant qu’à ses débuts fascination et rejet. Massivement présentes dans la formation et l’information lorsqu’il s’agit de « faire voir », les photographies n’en sont pas moins reléguées habituellement au statut d’aides visuelles.

Le mépris pour les photographies n’est pas sans lien  avec l’utilisation quasi-systématique aujourd’huide la photographie, dans la publicité et le marketing, qu’il s’agisse de politique, de religion, d’action humanitaire ou culturelle.

Souvent persuadés d’une efficacité pour ainsi dire magique, quand ce n’est d’une toute-puissance de l’image, consommateurs et formateurs se retrouvent dans une méfiance à son égard.

La photographie, représentation »objective » de la réalité?

Si la photographie joue ici un rôle si important, c’est qu’elle a longtemps eu dans la société contemporaine le statut de mode « objectif » de représentation du réel. Cette caractéristique bien spécifique de l’image photographique – d’être une image réelle, une image de la réalité – lui vient surtout de l’impression de vérité, d’objectivité qu’elle donne ou plutôt qu’on lui associe.

Cette impression de réalité vient de ce que la photographie reproduit des formes fidèles aux apparences, telles que les construise notre activité perceptive. Ainsi la photographie reproduit sous un mode imagé et réaliste un monde dit « objectif » dans la mesure où cette reproduction correspond à l’expérience perceptive, telle que la construit celui qui la regarde.

Ce monde objectif, c’est d’abord l’ensemble des expériences personnelles qui organisent la présence au monde de chacun.

Aussi, faire un travail de réflexion et de communication à partir de photographies est particulièrement apte à faciliter le repérage et la reconnaissance de ce monde objectif « personnel » que chacun se construit à travers ses représentations. C’est cette prise de conscience qui peut émerger en chacun pendant le travail de choix personnel de photographies.

Apprendre à penser avec des photographies

S’appuyant sur un matériel photographique sélectionné, l’outil de communication Photolangage® permet de faire émerger les représentations et expériences, en vue d’un positionnement personnel et social plus intégré. L’animateur-intervenant fournit des indications sur la façon de regarder les photographies, par exemple, en laissant venir à sa conscience des expériences personnelles, tout en ayant en perspective la tâche proposée pour le choix des photographies.

Cette approche expériencielle facilite l’émergence des représentations telles qu’elles sont mobilisées par des photographies choisies pour leur capacité à faire penser. La Photolangage® méthode vise une appropriation par chacun de sa propre expérience et la communication de certains aspects aux membres du groupe.

Penser avec des photographies, c’est laisser venir à sa conscience des expériences personnelles, des éléments plus significatifs, des ressentis qui vont pouvoir être reliés, interconnectés et mis en sens.  Le fait de prendre conscience de ses souvenirs, de ses images internes et d’apprivoiser ses propres expériences et de les organiser pour pouvoir en discuter dans un groupe, peut amener un élargissement du champ de la conscience de soi, un travail personnel de construction de repères, ainsi qu’un regard plus critique sur les images et même un développement de la sensibilité imaginative.

La photographie est ici un langage qui renouvelle le regard et la parole. La méthode Photolangage©, par le matériel visuel qui est présent et l’organisation des échanges, facilite chez les participants d’un groupe à la fois le travail psychique d’élaboration interne et la prise de parole.

Si les photographies proposées sont choisies pour leur capacité à faire penser, c’est bien la méthode Photolangage© qui suscitent chez chaque participant le travail psychique nécessaire d’association, d’appréciation, d’interprétation, de souvenir, de compréhension, et de liaison à partir des éléments figuratifs et un positionnement dans le groupe par la parole et l’engagement conséquent.

 

Photolangage® 2018. Tous droits réservés.